Development of lichenometric dating curves for highland scotland

Au final, la précision de la datation lichénométrique décroît rapidement après quelques décennies d’exposition des surfaces et la méthode perd rapidement toute aptitude pour offrir une datation absolue. La fiabilité et le nombre de surfaces adéquates pour offrir une datation calibrée sont essentiels (Innes, 1985a).Au final, les dates absolues proposées dans la littérature ne sont pas fiables, et la lichénométrie ne devrait être utilisée que comme mode de datation relative. (2003) – Atmospheric and environmental effects of the 1983-1784 Laki eruption: a review and reassessment. DOI : 10.1029/2001JD002042 Thordarson T., Larsen G. En Islande, peu de surfaces correctement datées existent, et elles sont jeunes ( ; (iii) créer un fonds rassemblant des spécimens pour (iv) illustrer l’enseignement des espèces à reconnaître aux non-lichénologues ; (v) revisiter les mêmes sites en répétant les mesures sur les mêmes thalles pour mieux appréhender leur croissance véritable et prendre en compte leur mortalité, sur les surfaces de référence et sur les surfaces à dater ; (vii) éviter l’emprunt ou le transfert de ‘courbes de croissance’ d’un site à un autre, avec des changements latitudinaux et altitudinaux ; une courbe de référence devrait être construite au plus près des zones d’intérêt, à une échelle locale, non régionale.In Iceland, most lichenometric studies have been performed in proglacial environments to date moraine sequences (e.g. Some studies have used these dated moraine records to make climatic inferences spanning the last three centuries (e.g. Les retombées de l’éruption de l’Öræfi (1362) sont également montrées car elles concernent une zone où les études lichénométriques ont été nombreuses (compilé de Gronvold et al., 1983 ; Thordarson and Self, 1993 ; Larsen et al., 1999 ; Haflidason et al., 2000 ; Thordarson and Self, 2003 ; Thordarson and Larsen, 2007 ; Oddsson, 2007 ; Thordarson et Höskuldsson, 2008 ; Larsen, 2010). 5 – Correspondence between ages proposed by lichenometry and historical sources on landforms built by debris flows on the Gleiðarhjalli slope above Ísafjörður, Vestfirðir (modified from Decaulne and Sæmundsson, 2005; background image Samsýn). 5 – Correspondance entre datations lichénométriques et dates historiques sur les modelés créés par les coulées de débris sous le versant de Gleiðarhjalli, en amont d’Ísafjörður, dans les Vestfirðir 1. Datation lichénométrique de l’occurrence de la coulée de débris dans le couloir respectif. 6 – Relative dating using lichenometry and vegetal cover on boulders to discriminate recent snow-avalanche deposits from those dating back at least to the end of the Little Ice Age on the Bakkasel site, Fnjóskadalur, northern Iceland (modified from Decaulne and Sæmundsson, 2010 ; background image Samsýn). 6 – Datations relatives utilisant la lichénométrie pour discriminer l’emprise spatiale des dépôts d’avalanches récentes et celles qui datent de la fin du Petit Âge Glaciaire au moins sur le site de Bakkasel, Fnjóskadalur, en Islande septentrionale 1. Extension des blocs avalancheux déposés depuis 2000 ; 3.

Development of lichenometric dating curves for highland scotland

The bases for these two simplest approaches are grounded, according to Beschel (1950), on: (i) the lichen cannot be older that the surface it grows on, (ii) the radial development of a single thallus is uniform when averaged over the long-term, (iii) the largest thallus grows under optimal conditions and therefore indicates the minimum age of a surface that is closest to the actual age. (2015) – Lichenometry dating: science or pseudo-science? Une conscience accrue des limites méthodologiques de la technique, associée à des possibilités plus sophistiquées de traiter les données, a conduit certains auteurs à promouvoir les ‘âges’ lichénométriques comme robustes et fiables. (2010) – Lichen growth rates on glacier forelands in southern Norway: preliminary results from a 25-year monitoring programme. Cependant, les résultats islandais sont présentés de manière simpliste : les environnements sont contrastés, plusieurs processus géomorphologiques menacent la stabilité des surfaces rocheuses, et les âges lichénométriques sont en désaccord avec les âges téphrochronologiques. datingsider for voksne Lyngby-Taarbæk Cependant, les différentes techniques de mesure utilisées rendent difficile la comparaison entre différentes régions et au sein d’un même secteur d’étude. Reconnaître l’espèce correcte de lichen sur le terrain a toujours été problématique ; les ‘courbes de croissance’ lichénométriques englobent un nombre d’espèces indifférenciées, avec des taux de croissance différents (Innes, 1985b), donnant l’illusion d’une technique accessible facilement applicable sur le terrain, menant des générations de géomorphologues à l’utiliser sans en maîtriser la reconnaissance, la mesure et ses implications.Researchers have generally focussed on the timing of “Little Ice Age” and 20-century glacier fluctuations (e.g. Caseldine, 1987; Kugelmann, 1990, 1991; Bradwell, 2004a, b; Chenet et al., 2010).

Development of lichenometric dating curves for highland scotland

However, the second of these basic statements is an assumption unsupported by ecological properties and population dynamics of lichens (Joachimsen, 1973; Mc Carthy, 1999). (2008) – Identifying moraine surfaces with similar histories using lichen size distributions and the U² statistic, southeast Iceland. agg.) growing on a single surface are measured to examine and mathematically describe the structure of multiple lichen populations (Bradwell, 2009). Several lichenometric methods have been applied in Iceland to date a range of different surfaces (tab. The simplest one, consisting of measuring diameters of large lichens and selecting only the single largest lichen thallus, growing on a surface, follows Beschel’s pioneer work (1950); this method has been commonly used in Iceland since 1970 (see Table 1). Also commonly applied is the five largest lichens approach, where researchers take into account either the long axes (most authors) or the short axes of the five largest lichens on a surface or within a subsample of the surface (e.g. Both approaches were retaining only a limited amount of lichens measured on each surface, proposing an average result that limits the weight of the potential anomalous largest lichen. Moreover, the reliability of lichenometric dates is discredited by their lack of correspondence with tephrochronologic data, whatever the lichenometric method used. (2010) – A review of lichenometric dating of glacial moraines in Alaska. La lichénométrie est une méthode de datation calibrée qui utilise la taille du thalle du lichen pour déterminer l’âge des surfaces rocheuses exposées sur lesquelles il se développe (Beschel 1950, 1973).

Finally, the accuracy of lichenometry quickly weakens after few decades of surface exposure and the method loses rapidly any absolute aptitude. En Islande, les chercheurs se sont concentrés sur la temporalité du Petit Âge Glaciaire (PAG) et des fluctuations glaciaires du 20 siècle (Bradwell, 2004a; Chenet et al., 2010), des dépôts des débâcles glaciaires (Maizels et Dugmore, 1985) et des incisions fluviales proglaciaires (Roussel et al., 2008), de l’ablation des sols (Buckland, 1994), des coulées de débris (Decaulne et Sæmundsson, 2003).At the end, absolute dates proposed in the literature are not very trustworthy, and lichenometry should be used for relative dating only. Plusieurs techniques ont été appliquées selon les principes exprimés par Beschel (1950) : (i) le lichen ne peut être plus vieux que la surface qui le porte, (ii) le développement radial, incrémentiel d’un thalle unique est uniforme lorsqu’il est moyenné à long terme, (iii) le thalle de lichen le plus large croit dans des conditions optimales, indiquant l’âge minimum de la surface considérée la plus proche de son âge réel.Cet article propose un examen des utilisations de la lichénométrie en Islande depuis 1970, différents auteurs ayant mis en place plusieurs techniques pour résoudre des questions de chronologie des processus géomorphologiques. Or, le deuxième principe est hypothétique, non démontré par les propriétés écologiques des lichens et la dynamique de leur population (Mc Carthy, 1999).Most users have sought to date proglacial landforms in two main areas: around the southern ice-caps of Vatnajökull and Mýrdalsjökull and in the Tröllaskagi peninsula in the north.Based on the results of over 35 published studies, lichenometry has been widely applied in Iceland, proposing numerical ages (absolute dating) and relative ages (relative dating) of different surfaces.


Development of lichenometric dating curves for highland scotland-77
Published

Add comment

Your e-mail will not be published. required fields are marked *